ruines de khami,

xve-xviiie siècles

Zimbabwe

1/7

1995-2007

Les ruines de Khami sont le deuxième site historique du pays après le Great Zimbabwe. Du XVème au XVIIIème siècle, la cité est devenue la capitale de la civilisation Shona. Le cœur du site consiste en un assemblement de plateformes soutenues par des murs en pierre sèche, sur lesquelles ont été construites des maisons pour les classes dirigeantes.

Le site a été déclaré Monument National en 1937, puis inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1986. Malgré cela, il n'a pas été entretenu, ce qui a conduit à son inscription sur la liste des “100 sites les plus menacés” du World Monuments Watch en 1996.

L’idée d’organiser des chantiers de jeunes volontaires à Khami est venue lors d’une visite d’étude à l’Île de la Réunion, au cours de laquelle des représentants des NMMZ et de l’Ambassade de France se sont rendus sur un projet C.H.A.M. À la suite d’une étude de faisabilité menée par le C.H.A.M en 1999, un premier chantier expérimental fut organisé à Khami en juin 2000. Jusqu'à 2007, les NMMZ ont organisé un chantier de jeunes chaque année, avec la collaboration de l'association C.H.A.M.

Les objectifs du chantier étaient les suivants : 

  • offrir une expérience pratique et formatrice aux jeunes dans les domaines du patrimoine et du volontariat

  • contribuer à la conservation et la mise en valeur de Khami, site du Patrimoine Mondial

  • transmettre les concepts et les savoir-faire français par rapport aux chantiers de jeunes volontaires sur le patrimoine au Zimbabwe et plus largement en Afrique australe

  • favoriser le développement d’échanges franco-zimbabwéens et régionaux dans le domaine du patrimoine culturel

01 43 35 15 51

5-7 rue Guilleminot, 75014 Paris

N° de Siret : 330 083 320 00029

Code APE : 9499Z

© 2019 C.H.A.M